Ravivage de la Flamme sous l’arc de Triomphe après les émeutes du 1er décembre 2018.

Suite aux émeutes parisiennes qui ont ravagé des quartiers de la capitale dont notamment la place de l’Etoile et les déprédations commises sous l’Arc de Triomphe, en surface mais malheureusement en sous-sol, un message du Président du comité de la Flamme a été diffusé lundi 3 décembre :

 Message du Président du comité de la Flamme
« Chers camarades,
Samedi dernier, à l'Arc, nous avons connu et vécu le pire et le meilleur....
Le pire, avec les scènes de violence sur la place de l’Etoile, de nombreux tags sur l'Arc de Triomphe et le pillage complet du magasin et du musée situés dans ce monument !
Mais nous avons vu aussi le meilleur avec des Gilets Jaunes qui ont protégé la Flamme pour empêcher sa profanation et ont chanté la Marseillaise avec nous ; avec nos commissaires qui ont veillé à remplir leur mission quotidienne ; et, dimanche soir, avec le Ravivage à l’occasion du « 2S », en présence de notre CEMA, de la Secrétaire d’Etat et du Ministre de l’Education Nationale !
En ma qualité du « Président du Comité de la Flamme », j’invite toutes les associations du monde combattant avec leur président, leur porte drapeau et les adhérents disponibles, à venir à l’Arc mardi prochain 04 décembre, pour raviver ensemble la Flamme. Le but de ce rassemblement est d’affirmer solennellement notre attachement à ce symbole fort de la
nation ; il est également de montrer notre cohésion et de rappeler notre détermination à être en mesure de défendre la « dalle sacrée », si une situation aussi triste se renouvelait !
Le général d’armée Bruno DARY
Président de la Flamme. »
En ces moments de solidarité aux valeurs nationales, l’amicale des anciens de la Poste aux armées était présente, représentée par son président, Patrice Mournetas, qui a participé au défilé partant du haut des Champs Elysées jusque à la dalle sacrée de l’Arc de Triomphe. Personnalités, officiels, présidents d'associations ainsi que tous ceux qui avaient fait le déplacement pour témoigner de leur soutien, avaient le visage grave. Cérémonie sobre et combien émouvante à la pensée du saccage impensable en ces lieux lors des manifestations du samedi premier décembre qui ont dégénéré en scènes d’émeutes inqualifiables en rapport au symbole de la Nation atteint au cœur même de l’édifice.

A Sens, PM, le 5 décembre 2018.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AAPAA, assemblée générale statutaire
du 25 novembre 2017

Que sont-ils devenus ? Jacques DUPLAT.

Réunion du CA le 17 juin 2017