Que sont-ils devenus ? Jean-Luc Barbier

En quelques lignes voici le parcours professionnel d'un postier devenu postier militaire et actuellement en activité au sein d'une prestigieuse institution de notre République. En quelques lignes donc et en plusieurs uniformes, Jean-Luc Barbier nous explique :
"J'ai débuté ma carrière en mars 1988 au centre de tri de la gare d’Austerlitz en qualité de préposé. J'ai effectué mon service militaire l'année suivante au 120ème Régiment du train à Fontainebleau, puis au 1er Régiment du train à la caserne Dupleix dans le 15ème parisien,  puis à celle de Mortier dans le 20ème. Retour à La Poste en 1990 comme facteur dans le 14ème. Réussite au concours d'AEX SG pendant mon service national. J'ai ensuite occupé les fonctions de guichetier, puis de responsable d'agence à la poste de la Cité Universitaire. Ayant obtenu le concours de chef d'équipe guichet en 2001 j'ai travaillé à la poste de Paris Alésia, puis répondant à une offre de poste au service commercial, je suis devenu conseiller courrier dans le 16ème, puis dans le 5ème et pendant cette période, j'ai obtenu l'EDA de chargé de compte en 3/2. J'ai quitté le commercial en 2004 pour intégrer un projet de La Poste visant à transformer un bureau postal en espace boutique à la cité des sciences et de l'industrie.
En février 2007, je suis arrivé à la poste interarmées (PIA) en tant qu'adjoint au chef du centre de Paris Tri  Interarmées, puis je suis devenu chef du centre de tri en 2009 suite au départ du commandant (F) Agnès Houdelette, et ce,  jusqu'à mon départ de la PIA en mars 2013 pour réintégrer La Poste civile.
Durant ces 7 années, j'ai effectué 4 missions extérieures (OPEX) en qualité de chef de bureau :  2 en Afghanistan du 20 mars 2008 au 27 juillet 2008, et ensuite du 28 juillet 2012 au 30 novembre 2012. Egalement 2 missions à Djibouti du 20 mai 2010 au 02 octobre 2010 et du 07 juillet 2011 au 30 novembre 2011.
Retour à La Poste en 2013, en tant que directeur d'établissement adjoint à la Poste de Paris Buttes Chaumont.
En mars 2014, j'ai postulé sur un emploi à la Garde républicaine et je suis depuis cette date, chef de la section commandement du 2ème régiment d'infanterie.

Commentaires

⇒ Articles les plus consultés ces 30 derniers jours.

Retraite du combattant

Place de l'Etoile à Paris.

15 juin 2019, AGO de l'AAPAA à Paris 12°.

Guy LACAILLE en retraite !

Passage des 200 000 !