41 ans après !

41 ans après avoir effectué son service militaire à la Poste aux armées au Fort Neuf de Vincennes, soit en 1977, Claude Mournetas (frère jumeau de...), y a fait un pèlerinage en ce mercredi pluvieux du 29 août 2018. Il ne reconnaissait plus grand chose car le bâtiment où était logé la 1ère compagnie de la Poste aux armées n'existe plus. En effet, tous les vieux bâtiments au-delà des deux anciens manèges à chevaux ont été détruits et les immeubles qui les ont remplacés depuis ont triste allure sous cette pluie de fin d'été, car les façades ont subit les affres du temps (au revêtement tâché et au béton fissuré de partout, elles ont mal vieillis). Nous avons déjeuné au mess, qui n'est plus le mess de 1977, car à cette époque il y avait 3 mess, un pour les soldats appelé "l'ordinaire", un mess pour les officiers dont il subsiste encore le bâtiment (en piteux état) et un mess commun, sous-officiers et civils de la Défense. Nous avons fait un tour le long des fortifications qui longe le fossé et redécouvert dans la partie qui était dévolue autrefois au centre de sélection, le coin détente (barbecues) d'un ancien mess qui n'existe plus.
Nous y avons rencontrés Frédéric Pontieu et Jérome Colin, qui eux travaillent sur ce site en tant que civils de la Défense. L'ancienne salle de cinéma située derrière le bureau de recrutement de la Légion étrangère est devenue une salle de  conférence, l'immense foyer du soldat a disparu et une petite partie est devenue "salle de détente" avec des automates proposant des boissons.. non alcoolisées, bien sûr !
Ah, les souvenirs...

Sens, PM, le 29/08/18.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AAPAA, assemblée générale statutaire
du 25 novembre 2017

Que sont-ils devenus ? Jacques DUPLAT.

Réunion du CA le 17 juin 2017