Paris tri interarmées.
Plus aucune trace !

Voici en quelques photos l'état d'avancée des travaux de ce qui était encore l'an dernier le dernier vestige du centre de tri des armées de Reuilly-Diderot, son épaisse dalle en béton en rez-de-chaussée où le courrier destiné aux militaires (services et privés) entrait pour traitement côté gauche et en ressortait côté droit pour des expéditions plus ou moins lointaines, en Ile-de-France, sur le territoire métropolitain, mais aussi aux quatre coins du Monde où l'armée française opérait, en son sein, des postiers militaires à la manœuvre.

C'est bien un nouveau quartier qui émerge en ce mois d'avril 2018, du moins les fondations, et déjà des bâtiments presque achevés, comme sur l'angle de la rue de Reuilly et du boulevard Diderot, en remplacement de l'ancien CIRFA. Idem pour le 34 de la rue de Chaligny où l'ancienne entrée a disparue pour laisser place à un autre bâtiment également en cours d’achèvement. Des activités changent d'endroit, et la mutation d'un arrondissement parisien est en marche, bientôt lors d'un prochain passage sur ces lieux de la mémoire de la Poste aux armées, ce bouleversement architectural laissera place à la quiétude d'un quartier nouveau en recherche d'une identité. Ce fût le cas du côté de Montgallet dans les années 90 sur l'importante emprise de la gare de triage de la SNCF... lorsque le centre de tri des armées était tout juste en construction (90-91) !!

Sens, Patrice Mournetas, le 2 mai 2018.
Poste aux Armees Poste aux Armees Poste aux Armees Poste aux Armees Poste aux Armees Poste aux Armees Poste aux Armees Poste aux Armees Poste aux Armees

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AAPAA, assemblée générale statutaire
du 25 novembre 2017

Que sont-ils devenus ? Jacques DUPLAT.

Réunion du CA le 17 juin 2017