2017 : 16 septembre,
inauguration du mémorial de l’AMNDVDEN

Samedi 16 septembre 2017 à Saint-Bonnet-de-Mure a eu lieu l’inauguration du mémorial érigé en l’honneur des vétérans du nucléaire. L’amicale des anciens de la poste aux armées (AAPAA) était représentée par Dominique Drapier qui réside dans la région à Courzieu.

Il a su répondre présent à la sollicitation du président, Patrice Mournetas, qui était convié à assister à la journée de la Sidi Brahim nationale (chasseurs alpins à pied) qui se déroulait au château de Vincennes. Il est à souligner que nos anciens collègues postiers militaires résidents dans le Rhône ont aussi été informé de cette cérémonie ; mais comme chacun le sait, entre obligations professionnelles, bénévoles et familiales, il n’est pas aisé de se rendre disponible (NDLR : Merci à vous tous).

Pour mémoire, l’an dernier avait eu lieu l’inauguration de la stèle de ce mémorial (Cf. Le Huchet n°18 de juillet 2017, pages 52 et 53).

Dominique Drapier, après avoir assisté à cette belle inauguration qui réunissait les officiels du département, de nombreux présidents d’associations (AC et autres), beaucoup de sympathisants et un public nombreux, s’est dit ravi d’avoir été présent et honoré d’avoir représenté la Poste aux armées dont les personnels [qui composaient les bureaux postaux militaires (BPM)] étaient présents au Sahara, en Algérie et ensuite en Polynésie française au sein même des installations militaires et celles du CEA.

Ce 16 septembre 2017 fera date dans l’Histoire, en effet, c’est la première fois en France qu’un mémorial va honorer la mémoire des 150 000 militaires et civils ayant participé aux essais nucléaires menés par l’armée française de 1960 à 1966. 

Roland Picaud, président de l’Association du Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires (AMNDVDEN) apporte un complément d’information au sujet du pourquoi de ce mémorial : « Jean-Pierre Jourdain, maire de Saint-Bonnet-de-Mure se dit honoré de pouvoir accomplir ce devoir de mémoire dans sa commune. Il y a quatre ans, celle-ci avait été sollicitée par l’association des vétérans des essais nucléaires pour qu’un mémorial soit construit à St-Bonnet. Ce Monument est du point de vue géographique édifié dans une région militaire avec la caserne ‘’Général Frère’’ qui a accueilli dans son centre de sélection des milliers d’appelés du contingent qui ont été envoyés sur ordre aux essais nucléaires. La stèle en inox baptisée « Dommages » a été réalisée par le sculpteur Stéphane Gantelet. Elle a pris place dans le parc du château de la mairie.

Ce mémorial n’est pas un monument antinucléaire, antimilitaire, ni de la dénonciation contre l’état, mais un lieu de mémoire et d’hommage (…) Les vétérans sont devenus des soldats de la paix. Ils ont écrit une grande page de l’histoire de la défense nationale ».


A Sens, Patrice Mournetas, le 4 novembre 2017.






Mémorial aux soldats morts en OPEX.

"Mardi 18 avril 2017, à Paris, dans le parc André-Citroën du 15ème arrondissement a eu lieu la cérémonie de lancement des travaux du Mémorial en hommage aux soldats morts pour la France en opérations extérieures (OPEX) en présence du Chef de l'Etat ... Lire la suite

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AAPAA, assemblée générale statutaire
du 25 novembre 2017

Que sont-ils devenus ? Jacques DUPLAT.

Réunion du CA le 17 juin 2017