Dévoilement de la plaque de la station
radiotélégraphique du général Gustave Ferrié.

Paris 7ème arrondissement, jeudi 4 mai 2017 à 10h45, au pied de la Tour Eiffel, a eu lieu le dévoilement de la plaque commémorant l'emplacement de la station radiotélégraphique du général Ferrié qui contribua à la victoire de la guerre de 1914/18.
Cette plaque est apposée au Champs de Mars, sur les grilles mêmes de ces locaux en sous-sol, avenue du général Ferrié, face à la Tour Eiffel.
Il est à noter que l'ensemble des démarches avant d'aboutir à cette manifestation, depuis l'idée de la création de la plaque, du dépôt du dossier auprès de la mairie de Paris, des délibérations du Conseil de Paris jusqu'à sa réalisation, a été mené par l'UNATRANS, sous la houlette de son Président, le général de division Yves-Tristan Boissan.
De nombreuses personnalités étaient présentes, présidents d'associations de transmetteurs, des membres de la famille du général Ferrié et des sympathisants. L'amicale des anciens de la Poste aux armées (AAPAA) invitée à cette cérémonie était représentée par son président Patrice Mournetas.
Il est à noter la présence de M. Bernard Gaudillère (photo portait de début du défilement), président de la société d'exploitation de la Tour Eiffel (SETE).
Après une allocution d'une adjointe à la Maire de Paris représentant Madame la Maire de Paris, un collaborateur à Mme Vieu-Charier adjointe à la Maire de Paris, chargée de la mémoire et du monde Combattant, a lu un historique de ces lieux ô combien importants dans les transmissions et l'interception des messages et notamment de l'importance de la présence de la Tour Eiffel qui devait disparaître après l'exposition universelle de 1889. Ayant prouvé son efficacité en tant qu'antenne radio unique en son genre, c'est la raison pour laquelle elle a été conservée.
Le général de division Boissan a prononcé un discours reprenant les heures de gloire de cette station de radiotélégraphie qui était en fait les prémices des transmissions modernes.Il a brossé les balbutiements de la future station et l'intérêt militaire qu'elle représentait à l'époque permettant, entre autres, les interceptions de messages de l'ennemi, ce qui permis une contre attaque salvatrice sur les lignes du front de la Marne.
Sur la plaque est inscrit : "Durant la Première Guerre mondiale, le poste de radiotélégraphie militaire installé au sous-sol de la Tour Eiffel contribua à la victoire".
Patrice Mournetas : Sens, le 04 mai 2017.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AAPAA, assemblée générale statutaire
du 25 novembre 2017

Que sont-ils devenus ? Jacques DUPLAT.

Réunion du CA le 17 juin 2017