Nathalie FRANÇOIS, agent postal
(actuellement en poste à Brest)

PM/AAPAA :
Notre dernière adhérente en date à l'amicale des anciens de la Poste aux armées, Nathalie François, nous livre ses souvenirs et présente son parcours du temps où la Poste interarmées (PIA) était encore active. C'était à cette époque (2004/2005) que se dessinait déjà le destin tragique de la PIA, dont la mise en sommeil en juin 2015 fût le coup de grâce ! Les photos correspondent à l'activité actuelle du bureau courrier de Brest.
"Je suis actuellement dans la marine nationale et depuis 2004, je suis agente postale. 
J'ai le Brevet d'Aptitude Technique d'agent postal. Je travaille actuellement au bureau courrier de Brest. 
J'étais affectée à l'agence postale de Dugny de 2004 à 2007. Je récupérais mon courrier au centre de tri naval à Reuilly à Paris. Je viens de participer à une OPEX au Niger en tant qu'agent postal. Je vendais des produits financiers et je recevais des dépêches.
Un grand merci pour l'envoi du dernier exemplaire de la revue de l'amicale "Le Huchet". Cela m'a attristé et choqué de voir comment est devenu le centre de tri de Reuilly. Tous les jours, pendant 3 ans, j'y ai passé afin de prendre et de déposer mon courrier "marine". Il y avait de beaux espaces et une chouette ambiance. Je pensais que ce bâtiment avait été vendu pour des logements et non pour faire un squat. J'imagine que plusieurs personnes de notre amicale furent abasourdies !

Je vais faire un résumé de mon parcours professionnel postal. Hélas, je n'ai plus de photos de cette époque.
Avril 2004-août 2004 : formation d'agent postal à la Pépinière (rue de la pépinière, Paris). Obtention du Brevet d'Aptitude Technique. 12 futurs agents postaux. Les affectations étaient essentiellement à Brest, Landivisiau, Paris, Cherbourg, Lorient, Bordeaux, Hyères et Toulon. Il y avait un agent sur le bâtiment Jeanne d'Arc et sur Charles de Gaulle. Il y avait environ 60 militaires dans toute la marine. Pas de passerelle entre cette formation et La Poste. Après la marine, on ne peut pas entrer à La Poste sauf avec le concours externe.
Septembre 2004- février 2007 : affectation à l'EAN de Dugny. Je vendais des produits financiers et distributions du courrier. J'effectuais environs 100 km/jour pour récupérer le courrier à la cellule Marine de Reuilly. Environ 1200 kg/an. Je prenais également les courriers de l’Économat aux Armées à Pantin. A la place du recommandé destiné à une adresse civile, j'utilisais le PME (Pli Militaire Enregistré). A cette époque, les bâtiments en mission, leur CP était le 380.
J'ai adoré cette période car je faisais un métier très intéressant, varié et je faisais plaisir aux clients. Je leur donnais des conseils pour bien envoyer leur colis ou lettres. Je donnais ma caisse du jour à La Poste de Dugny. J'utilisais un logiciel "fait maison" et je travaillais en mode dégradé. Tout ce faisait à la main (1m ligné, f12...)
Fév 2007-.... : Bureau Postal Marine à Brest. 
Jusqu'en 2009, il y avait des postiers militaires détachés de La Poste. C'est avec eux que j'ai appris les rudiments spécifiques de la Marine. J'étais réellement factrice et je ne faisais plus de financier. Il y avait un DAB (30 000€/mois). On recevait, le courrier pour l'Ecole Navale, la base de sous-marins Ile Longue, la BAN de Landivisiau. Je m'occupais de l'affranchissement, la cabine, les colis (mode dégradé). Il y avait 14 postiers et un militaire (moi).
En 2010, mise en place de la réforme militaire et fermeture progressive des structures de province qui composaient la Poste interarmées. Brest subit ce changement de configuration. Les postiers militaires sont repartis vers La Poste. Les agents postaux sont venus les remplacer. Les agences postales sur différentes bases sont ouvertes pour quelques heures. Nous recevions environs 6 tonnes de courriers + colis. Plus de ventes. Une page se ferme. Les agents postaux ont mal vécu cette situation mais aussi les postiers. On n’avait plus d'avenir. La spécialité a été supprimée. Fin d'un rêve! Il reste actuellement 2 agents postaux dans la marine.
Depuis cette date, le bureau de poste est devenu un bureau courrier. Nous allons chercher le courrier au centre de tri à Brest. Nous le distribuons dans les bureaux de l'arsenal de Brest et prenons leur courrier pour l'expédier. Il y a encore la cabine. Nous acheminons le courrier à différentes bases. Notre mission est surtout l'acheminement des colis. Nous travaillons avec Geodis, TCS, Chronopost et Expinet.  Nous recevons à peine 2 tonnes de courriers + colis. L'informatique est passée par là... Le savoir se perd et malheureusement le service au public.
J'espère qu'il y a encore une vie pour le courrier car c'est important pour le militaire qui est loin de chez lui. L'internet et le téléphone  ne pourront pas remplacer le mot écrit par le/la bien aimée ou par la famille.


Février 2017, Nathalie François. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AAPAA, assemblée générale statutaire
du 25 novembre 2017

Que sont-ils devenus ? Jacques DUPLAT.

Réunion du CA le 17 juin 2017