Reuilly, fondation d'un nouveau quartier.

28 janv. 2017

Les fondations du nouveau quartier parisien prennent place sur l’îlot de Reuilly. Plus rien ne subsiste de "notre cher" centre de tri des armées, du moins en surface. Il semblerait que les structures en sous-sol aient été conservées car la rampe d’accès n'a pas été démolie. Ouf, seule la caverne du Père Noêl de la Poste aux armées a été sauvée de la destruction (preuve qu'il existe (lol). Il est sûr qu'après les travaux de démolition qui se sont déroulés au cours de l'année dernière et l'évacuation de la masse des déchets, le chantier a repris comme en témoignent sur les photos les creusements de sol en profondeur avec coulage de béton. Le programme des travaux semble respecter les délais et maintenant en quelques mois le site va prendre une toute autre allure. Seuls les trois grands bâtiments qui encadraient la cour d'honneur subsistent, majestueux et témoins d'un passé révolu que nous avons bien connu.
En ce samedi après-midi, ayant  quitté la Bourgogne pour la capitale, entre Bercy et Gare de Lyon, je n'ai pas pu m'empêcher de faire une boucle dans ce douzième arrondissement, d'ailleurs j'y ai même déjeuné, mais les cafés célèbres de la rue de Reuilly où nous aimions parfois nous y retrouver entre collègues postiers militaires pour refaire nos "guerres", du moins arroser un futur départ en mission extérieure ou un retour d'OPEX, étaient tristement déserts.
Sens, Patrice Mournetas, le 28 janvier 2018.

Soyez le 1er à laisser un commentaire

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération.