Que sont-ils devenus ? Louis TAILLEFERT.

7 janv. 2017

Membre de l’amicale de la Poste aux armées parmi les premiers sociétaires, Louis Taillefert fait partie de nos anciens collègues au parcours des plus capé ! Entre La Poste (dite civile) et son détachement à la Poste aux armées, il aura connu bien des affectations et des fonctions, toujours avec plus de responsabilités. Un profil énergique et une carrière professionnelle très variée comme en témoigne ci-après les dates principales de ce qui ressemble à un palmarès des plus atypiques :
1956, juillet : Concours d'agent d’exploitation (AEX), affectation à St. Dizier (52) en brigade départementale.
1957, décembre : Mutation pour le bureau de poste de Reims Pal.
1958, 1er mars : Appel sous les drapeaux pour effectuer le service militaire.
1958, 4 mai : C.I.T.160 de Béni Messous (Algérie).
1958, juin : Affectation au Bureau Postal Militaire (BPM) 607 Blida.
1959, 1er janvier : Nomination au grade de brigadier.
1960, 1er janvier : Passage au grade de brigadier-chef.
1960, 31 mai : Fin du service militaire.
1960, 15 juin : Détachement au ministère de la Défense, pour le service de la Poste aux armées au grade d’adjudant assimilé.
1960, 16 juin : Affectation au BPM 420 B d’El Milia en Algérie.
1960, 11 décembre : Désignation au BPM 420 Constantine.
1961, 12 avril : Mutation au BFQ (Bureau Frontière « Q ») d’Alger et détaché aéroport Maison Blanche.
1963, 1er avril : Mutation au BPM 525 de Sarrebruck (FFA).
1966, 16 février : Nomination au grade de contrôleur (CT) de La Poste.
1968, 10 juin : Mutation à Papeete en Polynésie française.
1969, 8 août : Paris, affectation au BPM 222.
1971, 1er juillet : Nommé au grade d’adjudant –chef.
1970-1972 : Détaché Section Centrale de la Poste aux armées (S.C.P.A).
1972 : Affectation à l’élément direction  DIRPAC (Direction de la Poste aux armées du Pacifique) au Taaone.
1974, 4 novembre : S.C.P.A. -Paris-.
1975, 1er juin : CT divisionnaire des services administratifs.
1975, 1er septembre : Nommé sous-lieutenant.
1978, 1er septembre : Nomination au grade de lieutenant.
1979, 20 avril : Mutation au BPM 610 Djibouti en tant que chef de bureau.
1981, 1er juillet : Nomination au grade d’inspecteur S.E.CA de La Poste.
1981, 7 octobre : D.C.P.A. Paris, responsable « matériel ».
1983, 16 juin : Passage au grade d’inspecteur central.
1986, 26 juin : Mutation en Polynésie française au BPM 701 Taaone (chef de bureau).
1988, 1er juillet : Nomination au grade capitaine.
1988, 14 décembre : Affectation au centre de tri des armées, le BCM « C » de Paris Reuilly-Diderot (chef de centre).
1994, du 31 mars au 13 octobre : Détaché à la FORPRONU Zagreb (Ex-Yougoslavie) à la fonction de Force Postmaster.
1997 : Directeur de Paris Tri Armées, par intérim.
1998, 10 janvier : Fin de détachement à la Poste interarmées.
1998, janvier : Réintégration pour 6 mois à la Direction départementale de Chalons/Marne (R.H.).
1998, juillet : Retraite.

Revenu dans sa ville natale d’Epernay depuis, il y coule des jours paisibles et en tant que membre du conseil d’administration de l’amicale des anciens de la Poste aux armées, il ne manque quasiment aucune des réunions parisiennes. Rendez-vous pris donc pour juin prochain !

Patrice Mournetas, Sens, le 07 janvier 2017.

Soyez le 1er à laisser un commentaire

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération.