Poste aux armées : Reconstitution historique


Un groupe d'amis, plutôt de passionnés de ce qui a trait à l'empire napoléonien, s'est regroupé en une association, "Pour le panache" et participe à de nombreuses reconstitutions historiques du genre, dans le Sud, Sud-Ouest, en France, mais aussi en Europe sur les traces de l'épopée napoléonienne.
A l'initiative de Daniel MATHIEUX, dont il est président fondateur, l'association est composée de personnes qui ont adopté un personnage historique. Ils s'appliquent scrupuleusement à se doter de l'uniforme réglementaire en usage à l'époque et d'animer des reconstitutions dans la plus parfaite ressemblance d'après des supports d'archives relatant cette période de l'histoire de France.
Dans les rubriques de notre revue (Cf. le huchet n° 15 juillet 2014, pages 58 à 67), nous présentions la passion de Daniel Mathieux, fidèle membre de notre amicale, comme il l'est du reste pour ce qui concerne son personnage : le baron Antoine Louis Darnay de la Perrière, directeur général des postes civiles et militaires du royaume d'Italie en 1809.
Un temps, directeur général des coches d'eau, à la suppression de ce poste il fut nommé (le baron, le vrai !) secrétaire général des messageries, puis secrétaire général de la direction des postes en 1805. L'état de guerre quasi permanent de l'Empire rend nécessaire une organisation importante et adaptée de la poste militaire. N'oublions pas que comme cela se pratique encore actuellement, les instructions élémentaires de sécurité font qu'il n'est pas envisageable d'utiliser les postes locales des pays où ont lieu les campagnes militaires.
Dans sa passion... dévorante, Daniel a embarqué son épouse qui, "élémentaire, mon cher Watson !" a repris le rôle de la femme du baron Darnay de la Perrière, en la charmante personne d'Adélaïde-Mélanie-Marie Soucanye de Landevoisin.
En ce samedi 5 novembre, ils participent aux hivernales de Saint Quirin (Moselle) avec le corps d'observation du Rhin. Belle reconstitution du bivouac de l'Empereur et de la bataille sous une météo d'automne, un tantinet frisquette. Les grognards sont passé à l'attaque ! L'esprit très amical de la journée était au rendez-vous. Il faut dire que les organisateurs avait bien fait les choses pour aboutir à ce résultat dont le public nombreux n'a pas manqué d'apprécier.
PM-Sens, le 5/11/16

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AAPAA, assemblée générale statutaire
du 25 novembre 2017

Que sont-ils devenus ? Jacques DUPLAT.

Réunion du CA le 17 juin 2017