Dieu désarmé, journal d'un curé de campagnes

par le Père Richard Kalka, aumônier militaire

Synthèse de la dernière page de l'ouvrage : "Je ne crois pas en Dieu, je vis avec." Le Padre Richard KALKA révèle le sens de ses engagements sur tous les théâtres d'opérations, pendant près de trente ans. "Accompagner au quotidien les soldats en opération n'est pas chose facile ? Manger la même soupe qu'eux, respirer la même poussière ou exhaler la même odeur de cette fatigue âcre qui nous envahit, des jours, des semaines ou des mois durant. (...) Etre avec les soldats comme une présence de consolation, d'interrogation, une présence rassurante, la présence d'un autre horizon, la présence d'un ailleurs.
L’aumônier se doit d'être un éclaireur dans l'opacité des événements et un porteur d'espérance. Des soldats qui, par profession, sont en position de donner et de recevoir la mort, ont besoin de quelqu'un qui puisse en parler et les accompagner dans les instants parfois humainement insupportables."
Cet ouvrage intéressera bien des postiers militaires, qui au fil des missions extérieures, ont participé aux mêmes OPEX et ont rencontré le Père Kalka ainsi que bien d'autres aumôniers militaires des différentes obédiences. Mais comme pour toutes les rencontres faites au cours d'un parcours professionnel, certaines personnes retiennent plus l'attention que d'autres, leur charisme particulier sûrement, Richard en fait partie !
Quelle joie et surprise de l'avoir rencontré, après l'opération Turquoise au Zaïre (actuel Congo) et Rwanda puis en Côte d'Ivoire, cette fois en France, lors du salon de Nice du 8 octobre dernier dédié ''au soldat écrivain''.

Patrice Mournetas, Sens, le 15 novembre 2017.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

AAPAA, assemblée générale statutaire
du 25 novembre 2017

Que sont-ils devenus ? Jacques DUPLAT.

Réunion du CA le 17 juin 2017