Que sont-ils devenus ? Qui sont-ils ?
Alain CHAMBON

14 sept. 2016

Alain Chambon est un nouvel adhérent, dernier en date d'ailleurs, et nous l'en remercions chaleureusement.
En raccourci de son parcours sous les drapeaux, à 20 ans, il part le premier septembre 1962 effectuer son service militaire au 4° régiment de Génie à Grenoble et pendant ses classes il sera promu caporal. Le 2 janvier 1963 c'est le débarquement en Algérie avec pour affectation à la 22ème compagnie des travaux du 11° régiment du Génie saharien (RGS) à Blida. Un mois plus tard, c'est Reggane où il y passera trois mois. Il sera ensuite en poste à In Amguel et il sera le vaguemestre du 11ème RGS. Il sera par la suite promu caporal chef. Il sera même un temps responsable du courrier postal sur le site pour l'ensemble de son régiment, d'où sa profonde sympathie pour les membres de la poste aux armées en fonction en Algérie, conscient de faire partie d'une chaîne humaine indispensable au moral de chacun.
Pour mémoire de l'implantation du service de la Poste aux armées en Algérie (Cf. la revue "Le Huchet n°07 d'octobre 2008, pages 70 à 73) et en fonction des diverses affectations d'Alain Chambon :
    - Dans les années 1950/58, la direction de la Poste aux armées se trouvait à Alger, successivement administrée par les lieutenant-colonel Foucras et Spagnou.
    - A Blida et Boufarik, c'est le bureau postal militaire (BPM) 607 qui avait en charge la gestion du courrier (acheminement, collecte et distribution) et de la partie financière (mandats, vente de timbres...).
    - Le BPM 421 avait en charge le secteur de Reggan et son annexe, le BPM 421 B celui d'In Amguel.
Ensuite, après diverses restructurations, c'est le BPM 618 qui assurait la desserte d'Hydra, Médéa, In Amguel et Tamanrasset.


Alain Chambon regagnera la métropole le 31 mars 1964. à l'heure actuelle, il coule une retraite paisible, toujours présents en mémoire les souvenirs engrangés en territoire algérien en une période bien particulière au sein des éléments actifs du CEA lors des essais nucléaires français.
C'est le 10 septembre dernier, lors de l’assemblée générale de l'AMNDVDEN (Mémorial National des Vétérans des Essais Nucléaires) qui s'est tenue à Saint Bonnet de Mure (69) qu'il m'a rencontré et nous avons eu plaisir de partager la même table, instants propices à évoquer la présence de la Poste aux armées en Algérie, et particulièrement sur les sites du CEA où nombre de nos anciens camarades postiers militaires ont servis dans les bureaux postaux militaires au contact de tous les  vaguemestres de tous les détachements.
Fort de ces (ses) souvenirs et conscient d'avoir été un des maillons indispensables au bon déroulement de la distribution et de la collecte du courrier en des temps maintenant historiques, Alain Chambon a rejoint l'amicale de la Poste aux Armées et actuellement il travaille à l'élaboration d'un livre témoignage de ce temps là.
PM-Sens, le 14 septembre 2016

Que sont-ils devenus ? Frédéric CAPEL

"Agent de l'ancien ministère des Postes,Télécommunications et Télégraphe (P.T.T.), entré par volontariat à la Poste aux armées en 1965 au grade d'assimilation d'adjudant, il quittera l'institution le 31 décembre 1978. Il est affecté au premier janvier 1979 à Paris 18 en tant que contrôleur. Malheureusement ... Lire la suite

Soyez le 1er à laisser un commentaire

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération.